Skip to main content
recherche

Lorsque Noël Bahliby est arrivé avec sa famille d’Érythrée en Alberta, un élément clé l’a aidé à s’intégrer et a changé toute la trajectoire de sa vie : le sport.

Il a tout essayé, du soccer au basket-ball, en passant par la lutte et le football américain. C’est cette dernière activité qui a eu la plus grande influence sur lui, principalement parce qu’il avait un entraîneur qui lui procurait stabilité et discipline, explique-t-il.

Centre for Newcomers (CFN), Calgary (Alb.)

« C’était un entraîneur très intense et passionné par ce qu’il faisait », se souvient Noël. « Il était très exigeant avec nous, mais on comprenait pourquoi il nous poussait à nous dépasser. Si nos notes chutaient ou si nous manquions des cours, il nous faisait comprendre qu’il nous retirerait de l’équipe sans hésiter. Si nous n’assumions pas nos responsabilités, il nous réprimandait sévèrement. Mais il demandait aussi comment allait notre famille et si tout allait bien à la maison. Il représentait un modèle d’adulte significatif pour nous tous ».

Selon Noël, le sport et son entraîneur lui ont permis de rester motivé et de ne pas s’attirer d’ennuis. Ensemble, ils ont jeté les bases lui permettant de s’engager sur la bonne voie.

Aujourd’hui, Noël est directeur des programmes-jeunesse du Centre for Newcomers (CFN) de Calgary, et il souhaite offrir aux jeunes nouveaux arrivants à risque les mêmes possibilités sportives qu’il a eues. Pour ce faire, il souhaite les aider à réaliser leur potentiel et à jeter les bases sur lesquelles les jeunes pourront bâtir une vie heureuse et couronnée de succès.

En 2023, Noël a reçu le soutien dont il avait besoin pour offrir des programmes sportifs à ces jeunes, grâce au programme Rejoindre tous et chacun : une intervention sportive communautaire de l’Association canadienne des parcs et loisirs. Ce programme, financé par l’initiative Sport communautaire pour tous de Sport Canada, vise à éliminer les obstacles et à accroître le taux de participation au sport des groupes en quête d’équité à travers le Canada.

Le financement a permis au CFN de couvrir les coûts de son projet pilote Real Me Vulnerable Youth Outdoor Recreation, qui a été réalisé en partenariat avec AQ Outdoors, un magasin de planches à pagaie situé à Edmonton. Le programme s’adressait aux jeunes nouveaux arrivants qui présentaient un risque d’être impliqués dans des gangs de rue ou des activités criminelles.

Dans le cadre du programme, les jeunes et leurs parents ont eu l’occasion de participer à diverses activités de plein air, notamment le kayak, la natation, la planche à pagaie ainsi que la raquette durant la saison hivernale. Noël explique qu’il était important d’inclure les parents des jeunes nouveaux arrivants, car ceux-ci ne voient pas toujours l’intérêt pour leurs enfants de pratiquer un sport. Le programme a permis de réduire cette barrière en montrant à ces parents comment leurs enfants pouvaient s’épanouir grâce au sport tout en créant une communauté multigénérationnelle de participants.

« Certains parents pensent que le sport est une perte de temps quand il est question d’études », explique-t-il. « Mais le fait de faire monter les parents sur les embarcations a été très positif et leur a montré que le sport peut contribuer à faire participer leurs enfants, à les rendre physiquement actifs et, en fin de compte, à les aider à mieux réussir à l’école et à améliorer leur anglais ».

Noël ajoute que le programme, offert gratuitement, aide les familles à surmonter les obstacles financiers, en plus de couvrir le coût des entraîneurs certifiés pour encadrer les jeunes. Pour lui, qui a été personnellement marqué par un excellent entraîneur, il s’agit d’un point particulièrement important.

« Nous voulons offrir aux enfants des expériences de qualité, avec des installations de qualité et le meilleur équipement afin de leur donner la meilleure expérience possible pour qu’ils aient envie de continuer », explique-t-il.

Le financement a également aidé les participants à surmonter les obstacles liés au transport. En effet, certains parents n’ont pas de permis de conduire valide lorsqu’ils arrivent au Canada et d’autres ne peuvent pas conduire les enfants aux différentes activités en raison de leur horaire de travail. Noël ajoute qu’ils ont réussi à organiser du transport par autobus pour permettre les déplacements des participants vers les activités.

Dans l’ensemble, Noël estime que le financement a permis de soutenir un programme destiné aux jeunes nouvellement arrivés au Canada en leur offrant des possibilités qu’ils n’auraient pas pu avoir autrement.

Séances de piscine intérieure pour aider les familles à s’adapter aux bateaux sur le l’eau et se familiariser avec les chutes dans la piscine afin qu’ils peuvent renforcer leur confiance dans leurs gilets de sauvetage.

« S’il n’y avait pas eu le sport, je ne pense pas que j’aurais pu même envisager d’aller à l’université. Cela m’a donné confiance en moi », dit-il. « Le fait d’être engagé dans le sport a été un facteur déterminant dans mes décisions, et je voulais recréer cela pour ces enfants ».

Close Menu