UNE DÉMARCHE POUR LUTTER CONTRE LE RACISME ET LA DISCRIMINATION SYSTÉMIQUES

En 2018, le conseil d’administration, les membres et le personnel de l’ACPL ont entamé une démarche visant à mieux comprendre les enjeux liés à la vérité et la réconciliation et aux effets du colonialisme. Nous participons à des formations utiles lors des réunions de notre conseil d’administration et nous veillons à mettre ces connaissances en pratique dans le cadre du travail quotidien de l’ACPL.

Au début de l’année 2020, dans la foulée du mouvement mondial Black Lives Matter, l’ACPL a prolongé ce parcours afin de mieux comprendre le racisme systémique et le rôle que notre secteur joue dans la perpétuation de celui-ci et de l’inégalité à l’échelle nationale. Plutôt que de publier une déclaration publique concernant les événements mondiaux liés à la discrimination raciale, nous avons décidé de prendre du recul pour d’abord mieux nous renseigner sur les problèmes afin d’éclairer nos actions en vue de changements généralisés dans notre secteur.

Le conseil d’administration, les membres et le personnel de l’ACPL ont entamé un processus d’éducation collective plus tôt cette année grâce à un atelier sur le racisme systémique dirigé par la professeure Cheryl Teelucksingh de l’université Ryerson et Randolph Haluza-DeLay, un spécialiste en la matière. Cet atelier a été suivi de dialogues stratégiques sur la lutte contre le racisme systémique pour les personnes qui offrent les services dans notre secteur et celles qui les reçoivent. Sur le plan individuel, nous poursuivons chacun notre évolution par des recherches et des lectures supplémentaires.

Au début de l’année 2021, le conseil d’administration, les membres et le personnel de l’ACPL poursuivront leur apprentissage en suivant une formation sur les préjugés implicites avec la professeure Rachel Zellars de l’université Saint Mary’s. Cette formation nous aidera à reconnaître le langage et les notions nécessaires pour parler de la différence et de la diversité à l’intérieur et à l’extérieur de notre milieu quotidien, les façons dont les préjugés implicites se manifestent à la fois dans les actions individuelles et au sein des structures, et les mesures que nous devons prendre pour remettre en question et commencer à éliminer le racisme contre les Noirs et la discrimination systémique au sein de notre organisation et de notre secteur.

Par ces activités et d’autres, l’ACPL entreprend d’élaborer un plan d’action comportant des mesures concrètes et des résultats mesurables afin d’éliminer les obstacles que doit surmonter la communauté noire dans son travail et sa participation au sein du réseau des parcs et loisirs. L’ACPL s’engage à promouvoir un accès équitable à la participation, à l’éducation et à l’emploi dans le secteur des parcs et loisirs. Pilier du Cadre stratégique pour le loisir au Canada, l’inclusion est un élément essentiel pour que l’influence des parcs et les loisirs se fassent pleinement sentir.

Au fur et à mesure de ce cheminement, nous entendons partager les fruits de notre apprentissage avec nos partenaires et intervenants. L’ACPL a fait une demande de subvention auprès du gouvernement fédéral afin de ceux-ci puissent aussi profiter de ce processus, notamment en bénéficiant de formations et d’outils au niveau communautaire pour soutenir la lutte contre le racisme systémique. Bien que nous nous concentrions actuellement sur le racisme contre les Noirs, nous voulons inclure dans les mois et les années à venir le racisme touchant les communautés noires, autochtones et de couleur et la discrimination envers toutes les communautés marginalisées.