VISION COMMUNE

L’Association canadienne des parcs et loisirs (ACPL) se fait une fierté d’être parmi les six champions choisis pour poursuivre le travail décrit dans  Une Vision commune pour favoriser l’activité physique et réduire la sédentarité au Canada : Soyons actifs.

L’ACPL remplira le rôle de champion pour le domaine prioritaire Environnements physiques, en s’attachant plus particulièrement aux impératifs stratégiques suivants :

2.1 Donner priorité à l’aménagement des environnements physiques de façon à augmenter les possibilités d’activité physique récréative et utilitaire dans tous les milieux (p. ex., les communautés, les écoles, les espaces publics et les espaces verts) tout en accroissant l’accessibilité des installations, salles et infrastructures existantes.

2.2 Encourager les urbanistes et les promoteurs immobiliers à introduire dans leurs projets des éléments visant à augmenter le niveau d’activité physique et à réduire la sédentarité. Ces éléments auront trait notamment à la sécurité, à la qualité des installations, à l’accessibilité physique et financière, aux capacités des individus, à la localisation, aux pratiques saisonnières, à l’inclusion et à la proximité avec la maison, l’école ou le bureau.

2.5 Mettre à profit les pratiques exemplaires en matière d’évolution des collectivités aux niveaux local, régional, national et international.

2.7 Inventorier les programmes de soutien (p. ex., en matière d’équipements et de procédures) qui favorisent l’activité physique et la position debout pendant les périodes d’activités sédentaires (p. ex., pendant les heures de travail et de classe).

L’ACPL collaborera avec plusieurs partenaires multisectoriels (p. ex. organismes œuvrant dans les secteurs du loisir et de l’activité physique, architectes et urbanistes) pour établir de nouveaux principes ou adapter les orientations existantes en précisant comment l’on pourrait aménager des espaces nouveaux ou revitalisés pour promouvoir l’activité physique. Au-delà des simples attributs physiques et des relations spatiales des environnements physiques, les orientations aborderont l’environnement social, un aspect essentiel pour les personnes confrontées à des obstacles à l’activité physique (p. ex., l’environnement est-il accueillant; nourrit-il un sentiment d’appartenance?) Les orientations porteront sur des obstacles particuliers ainsi que sur ceux qui sont communs à des personnes aux capacités diverses, appartenant à la communauté LGBTQ, représentant des cultures différentes, d’âges et d’identités de genre variés et provenant de tous les milieux socioéconomiques.

L’ACPL se réjouit de travailler avec les cinq autres champions : la fédération Sport North, ParticipACTION, le Centre de collaboration nationale de la santé autochtone, le Centre for Active Living et l’Institut canadien de recherche sur la condition physique et le mode de vie.

L’ACPL tient à remercier l’Agence de la santé publique du Canada de sa confiance en notre organisme et de ses efforts pour inciter la population canadienne à faire plus d’exercice.