Skip to main content

L’expérience enrichissante de Breanna Morin avec l’ARPA (Alberta Recreation and Parks Association) a eu un impact positif sur son développement professionnel et personnel. Pour Breanna, le fait de pouvoir contribuer au rapprochement avec les communautés autochtones à travers la province, dans le cadre de l’engagement en faveur de la réconciliation de l’ARPA, a été des plus marquant.

Le point culminant de ce travail, dit-elle, a été sa participation à l’inauguration du camp des Aînés du Traité numéro 7 et aux célébrations culturelles qui ont suivi pendant cinq jours. Organisés par l’ARPA, ces évènements se sont déroulés dans la région de Kananaskis en août 2021.

l’Association des Parcs et Loisirs de l’Alberta (ARPA), Edmonton, AB

Breanna a des origines autochtones : elle a des liens familiaux avec la Nation crie d’Enoch dans le territoire du Traité numéro 6. « C’est toute une chance pour moi de pouvoir travailler avec un organisme voué à la réconciliation et ainsi, continuer mon parcours éducatif puisque je n’ai pas grandi avec la culture autochtone. »

« L’ARPA est un vrai chef de file en termes de réconciliation entre les communautés albertaines », déclare Janet Naclia, directrice des personnes et des programmes pour l’ARPA. Janet, qui était la mentore principale de Breanna, dirige aussi les projets de « Walking with Indigenous Communities (Accompagner les communautés autochtones) ».

Breanna est d’abord venue à l’ARPA alors qu’elle complétait un baccalauréat en loisirs, sport et tourisme à l’Université de l’Alberta.

L’association a été en mesure d’embaucher Breanna à la fin de ses études en juin 2021 en tant qu’agente aux évènements spéciaux et aux programmes, grâce au financement du programme Expérience emploi jeunesse de l’Association canadienne des parcs et loisirs (ACPL). Ce programme a été conçu pour aider à créer de nouvelles opportunités d’emploi et promouvoir le développement des aptitudes chez les jeunes dans le secteur des parcs et loisirs, tout en développant les capacités des organismes qui les embauchent.

Selon Janet, le programme de financement de l’ACPL a répondu à un besoin essentiel : « Avec la COVID-19 et l’interruption de nombreux programmes récréatifs, plusieurs de nos employés sont partis vers d’autres secteurs… sans blague, nous avons été décimés. La subvention de l’ACPL a été très importante pour nous. Le fait de pouvoir accueillir Breanna, une jeune professionnelle brillante avec des origines autochtones, au sein de notre équipe, nous a permis d’améliorer notre travail de réconciliation et d’aller de l’avant avec d’autres programmes. »

Breanna a travaillé sur de nombreux projets dont l’organisation et l’animation de rencontres virtuelles de champions autochtones du programme Communities ChooseWell, un programme provincial qui fait la promotion d’une alimentation saine et d’une vie active dans les communautés albertaines.

De plus, elle a développé une nouvelle ressource de réconciliation pour les membres de l’ARPA : la Trousse d’engagement et de sensibilisation autochtone, qui a été lancée le 30 septembre, à l’occasion de la Journée nationale de la vérité et de la réconciliation canadienne.

Les Aînés travaillent avec l’association en tant que partenaires et guides dans le développement d’activités de réconciliation. Les principaux conseillers, Dr Reg et Rose Crowshoe, Aînés Pieds-Noirs et gardiens de savoir traditionnel, ont guidé l’ARPA lors de la tenue du camp des Aînés à Kananaskis. Aborder les difficultés des Aînés face à la pandémie et renforcer la capacité des Aînés sont deux des nombreux objectifs qui étaient au programme. Dans l’atteinte de ces objectifs, les Aînés plus expérimentés ont eu la possibilité de transmettre leurs connaissances au sujet des protocoles de cérémonie aux autres membres de la communauté.

Vingt-cinq Aînés de nations multiples ont assisté au camp avec des membres du personnel de l’ARPA, qui ont agi en tant qu’assistants.

Breanna avait de nombreuses tâches en lien avec l’organisation du camp. Entre autres, elle devait rédiger une demande de subvention efficace pour aider à financer les tests rapides pour la COVID-19 durant l’évènement. Elle a aussi contribué à l’organisation d’une célébration culturelle durant laquelle les Aînés chantaient des hymnes traditionnels et dansaient, racontaient des histoires et des blagues, etc. En d’autres mots, les Aînés ont présenté tout un éventail de talents.

« De nombreux Aînés nous ont dit que ces performances étaient le clou de l’évènement », raconte Janet. « Fragiles et épuisés à cause de la COVID, ils ont dit que c’était la première fois en un an et demi qu’ils avaient établi des liens avec leur communauté et qu’ils avaient ri. Cela démontre bien comment les loisirs favorisent la santé mentale, l’inclusion sociale et le renforcement communautaire. »

« Quel plaisir pour moi d’avoir eu la chance d’interagir avec les Aînés à un niveau personnel », raconte Breanna. « C’était un privilège de pouvoir être immergée complètement dans la culture autochtone. »

Entre-temps, avant que la subvention de l’ACPL pour l’emploi de Breanna ne s’épuise à la fin de l’année 2021, l’ARPA a eu le temps d’obtenir à nouveau du financement pour rendre le poste de Breanna permanent en 2022.

« Peu importe le chemin que je prends, je sais que je veux travailler dans ce secteur », raconte Breanna. « Je veux continuer à développer des aptitudes qui aideront ma carrière dans le secteur des parcs et loisirs à long terme. »

Vous aimez être au courant ?Rejoignez notre liste

Inscrivez-vous ci-dessous pour recevoir des mises à jour directement dans votre boîte de réception.

Like to be in the know?Join Our List

Sign up below for news and updates straight to your inbox.